Communiqués de presse 2017

Assises Nationales de la mobilité - atelier territorial de Prades

 
 
Atelier terriorial de Prades

Elisabeth BORNE, ministre des transports, et Julien DENORMANDIE , secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires ont fait le déplacement le 27 novembre 2017

Lors de son discours du 1er juillet 2017 à Rennes, le Président de la République a montré la nécessité de renouveler la politique publique des mobilités, afin de mieux répondre aux besoins des populations, de tirer le meilleur parti de toutes les offres émergentes, de résoudre les problèmes de financement et d'accélérer la transition écologique dans le secteur.

Pour construire cette nouvelle politique, les Assises de la mobilité ont été lancées le 19 septembre 2017, en présence du Premier Ministre. Elles se présentent sous la forme d'une grande consultation nationale, ouverte à tous, qui doit permettre en 4 mois (entre septembre et décembre) d'imaginer ensemble les mobilités de demain. Les Assises contribueront à préparer la Loi d'orientation des mobilités qui sera présentée au Parlement début 2018.

En sus d'une plateforme contributive sur internet (www.assisesdelamobilité.gouv.fr), la concertation s'appuie sur des réunions locales. Reflets de la diversité des territoires, elles permettent l'expression directe des besoins locaux et des propositions des habitants.

Le département des Pyrénées-Orientales a été retenu pour l'organisation d'un de ces ateliers sur le thème de la mobilité en zone rurale.

Une forte mobilisation

Le 27 novembre 2017, une centaine de participants parmi lesquels des habitants actifs ou retraités, des membres d'associations, des entrepreneurs, des institutionnels, des élus ont ainsi pu débattre autour de six axes d'évolution des mobilités:

- plus propres en réduisant l'empreinte environnementale de nos déplacements ;

- plus connectées en accélérant la révolution numérique dans les transports pour anticiper les mutations de la mobilité ;

- plus solidaires en réduisant les fractures territoriales et l'assignation à résidence, pour faire de la mobilité physique un moteur de la mobilité sociale ;

- plus intermodales en articulant mieux toutes les offres pour les rendre plus attractives et pour offrir une vraie alternative à la possession d'un véhicule individuel ;

- plus sûres en réduisant les accidents et risques liés aux mobilités ;

- plus soutenables en équilibrant les modèles économiques, en dégageant des ressources financières à la hauteur des besoins et en rendant la gouvernance plus efficace.

Une restitution du travail des groupes en présence des ministres

Les échanges riches et constructifs au sein des 5 groupes ont permis de souligner l'importance de la mobilité au quotidien pour les habitants. Parmi les multiples propositions qui ont émergé, on peut citer notamment des attentes sur :

- la mise en cohérence des différentes offres de transport entre elles (bus, train, transport à la demande...), et avec les autres politiques publiques (urbanisme, développement économique par exemple), afin que les transports en commun se présentent comme une véritable alternative aux déplacements en voiture (fréquence plus élevée, temps de parcours garantis, sûreté dans les transports, qualité de service comme le Wi-Fi, applications d'aide à la mobilité regroupant l'ensemble des offres de transports et tenant compte de la congestion...) ;

-le déploiement du réseau internet haut-débit sur l'ensemble du territoire pour accéder aux services de mobilité et pour limiter certains déplacements ; télétravail, formalités administratives...;

- le développement d'alternatives aux déplacements liés aux démarches administratives (démarches en ligne) et au travail, comme le télétravail, les lieux de travail alternatifs (tiers lieux, co-working...), la visio-conférence ;

- l'incitation au développement du covoiturage, tant au niveau individuel qu'au niveau des entreprises ;

- le développement d'une mobilité plus solidaire, notamment à l'attention des personnes à mobilité réduite ;

- la création et l'entretien de cheminements vélos sécurisés, maillés, sans discontinuités pour les petits déplacements du quotidien.

Des annonces pour le département des Pyrénées-Orientales

Elisabeth Borne, après avoir rappelé les travaux en cours sur la RN 116 ( carrefour Gibraltar à Prades et déviation de Joncet), a annoncé la poursuite des aménagements visant à améliorer la sécurité des usagers et des riverains de cet axe routier.