Ressource en eau

PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE EN EAU

 
 
restrictions d'eau

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’état de la ressource en eau souterraine dans la Plaine du Roussillon a conduit Philippe Vignes, préfet des Pyrénées-Orientales, à prendre des mesures de restrictions des usages non prioritaires de l’eau sur 34 communes au début de l’été 2017. La poursuite de la dégradation du niveau des nappes s’est traduite, courant juillet, par un renforcement de ces mesures jusqu’au 31 octobre 2017.

Dans le courant du mois d’août, les débits des cours d’eau sur le bassin versant du Tech et des fleuves côtiers des Albères et sur le bassin versant de l’Agly ont atteint des niveaux très bas. Au vu de cette situation et de la difficulté croissante de répondre à tous les usages, le préfet a pris des mesures de restriction sur ces bassins versants qui regroupent plus de 80 communes.

Les récentes pluies ainsi que la diminution des besoins liés à l’activité agricole et la baisse de la fréquentation touristiques ont eu un effet positif sur l’état de la ressource. Ainsi les mesures de restrictions sont-elles levées pour les communes du bassin versant du Tech et des fleuves côtiers des Albères. Elles sont également levées pour les communes de la bordure côtière Nord pour les usages satisfaits à partir de la ressource souterraine.

En revanche, la situation reste critique sur le bassin versant de l’Agly sur lequel
les mesures de restrictions déjà en vigueur sont maintenues jusqu’au 30 novembre 2017.

Les usages et les prélèvements satisfaits par la ressource souterraine sur le secteur dit « Aspres-Réart » restent également soumis à des mesures de restriction.

Les mesures concernent aussi bien les particuliers que les professionnels et les collectivités.

Leurs modalités de mise en œuvre ainsi que la liste des communes concernées sont précisées dans l’arrêté préfectoral consultable ci-dessous.

Même si l’été est passé et même si certaines mesures de restriction ont été levées localement, la vigilance reste de rigueur et chacun doit veiller à ne consommer que ce qui est strictement nécessaire.